Tahani Rached

 

Née en Égypte, Tahani Rached s'établit au Québec en 1966. Après des études à l'École des Beaux-Arts de Montréal, elle s'engage dans l'action communautaire, jusqu'à son premier film, en 1972, Pour Faire Changement, un documentaire produit par Le Vidéographe qui annonce l'ensemble de son oeuvre. En 1979, son premier long-métrage laisse transparaître son regard distinctif sur le monde, chercheur, subtil, épris de justice et de ses personnages. Les Voleurs de Jobs, documentaire traitant de l'immigration, fait découvrir son aptitude à laisser parler le réel. Elle enchaîne en tournant pour Radio-Québec une série de six demi-heures sur la communauté arabe du Québec.

Cinéaste continue à l'Office National du Film (ONF), de 1980 à 2004, elle aborde les thèmes les plus sensibles: la guerre, dans Beyrouth! À Défaut d'être Mort (1983); les ressources des démunis, dans les chansons d' Au Chic Resto Pop (1990); le combat d'un médecin contre le sida, dans Médecins du Coeur (1993). Dans Quatre Femmes d'Égypte (1997), quatre personnes totalement différentes ne font qu'une pour parler de quête de sens et de tolérance à travers cinquante ans d'histoire de l'Égypte moderne. Toute une équipe d'une salle d'urgence témoigne de la souffrance au travail dans Urgence! Deuxième Souffle (1999). Avec À Travers Chants (2001), elle va chercher dans une chorale la substance qui permet de renouer avec les rapports sociaux, d'élever l'âme et de créer de la beauté. En 2003, Soraida, une Femme de Palestine, elle explore le questionnement, l'imaginaire, l'âme d'une Palestinienne, sa famille, son quartier, une nation qui fait l'impossible pour survivre à la guerre et à l'enfermement.

Enfin, en 2006, c’est en Égypte qu’elle tourne El-Banate Dol (Ces Filles-Là), le plus récent film produit par Studio Masr.

 

 

 

 
 

 

     
Home - Contacts